LA VIEILLE PHOTO #4

Une nouvelle vielle photo retrouvée dans la petite quantité que j’ai. Une photo de mauvaise qualité mais avec de l’émotion et des souvenirs. Je dois avoir 6 ans, ma sœur 10 ans, à peine plus. Mon père voulait faire le pitre. Il était très sévère mais toujours là pour faire des blagues, au grand désespoir de ma mère qui flippait à la vue de mes frères qui grimpaient sur le godet du tracteur. (le godet c’est l’espèce de bras immense devant un tracteur qui permet de soulever des gros poids).
J’avais donc 6 ans, peut être 7. A peu près le même âge que toi Camille, mais je n’étais pas aussi rêveuse. Je ne rêvais pas de marcher sur la lune ou de devenir princesse.  Je ne rêvais pas de Barbie, de Ken, ni de prendre l’avion. Une Barbie quoi ? Ma mère ne me demandait pas de ranger ma chambre ni de faire mes devoirs. Et être riche ? Mais pourquoi faire ? Non je vois pas de quoi tu parles.

Je pensais au moment présent, je vivais avec peu de chose mais suffisamment assez à mon goût. Je jouais dans les tas de foin. On fabriquait des cabanes en balles de paille. On construisait des balançoires avec des pneus. Je bricolait des dinettes avec des feuilles. On escaladait les tas de bois, traversait les rivières, fabriquait des tentes dans le jardin avec des arceaux de jardinage. On baladait le chien Caprice dans un cagot accroché à un vélo. Je dormais dans le même lit que ma sœur et notre chambre avait pour seul déco des posters de Rock Voisine et Europe.

Mes parents n’avaient pas beaucoup de loisirs ni de sortie.  Mes loisirs à moi c’était ça, des fous rire dans l’immense grange et des labyrinthes dans les champs de maïs. Alors j’aime cette photo car elle en dit long sur mon état d’esprit de l’époque. Complètement innocente et heureuse de rien. Nos cheveux cours pour fuir les poux. Nos médaillons de baptême au cou. (j’en déduis que c’était dimanche). Le maïs et les pivoines bien fleuris derrière (je me souviens très bien de l’emplacement des pivoines). Je pense au mois d’aout, début septembre peut être.

Voilà ma Camille, j’ai essayé de ressortir des choses de ma mémoire, c’est un travail difficile, la prochaine fois je demande à maman de m’aider.

Bisous à tous

Eve

30 Comments

  • Répondre décembre 15, 2014

    Meslittlespaquerettes

    Merci, ça me rappelle les vacances chez mes grands parents avec mes cousins. Les cabanes avec des grands draps de lin brodés, les paniers garnis apportés aux hommes qui moissonnent, les doigts sur la langue du petit veau pour l’aider à finir son seau de lait, l’odeur de cette poudre de lait, et l’odeur des pivoines.. Ma grand mère m’en fait tous les ans un beau bouquet qui trône fièrement dans mon salon. Merci encore pour ce joli flashback !

    [Reply]

    Eve Reply:

    ah oui les cousins aussi, et la langue du petit veau ;)
    Merci à toi aussi pour ton partage

    [Reply]

  • Répondre décembre 15, 2014

    Alice

    Comme j’aime tes récits bourrés d’air frais et d’innocence!
    Mon enfance ressemblait à la tienne, le déchirement familial y mettant brutalement fin :/
    Bises

    [Reply]

    Eve Reply:

    oh mince ;(

    [Reply]

  • Répondre décembre 15, 2014

    Marjoliemaman

    Que vos visages sont radieux…

    [Reply]

    Eve Reply:

    Oui c’est fou hein, comme quoi…

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    Laure

    J’ai grandi dans une ferme, avec les mêmes jeux et préoccupations que toi. Une enfance extrêmement heureuse et insouciante!
    J’ai eu plaisir à lire tes souvenirs et à me rendre compte que nous avions un passé pas si éloigné.

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci Laure , un plaisir aussi de lire ton commentaire

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    Caroline

    C est tellement difficile a décrire joliment les souvenirs d enfance… Tu l as fait superbement, merci pour ce court moment hors du temps.

    [Reply]

    Eve Reply:

    ah oui c’est un vrai exercice, mais intéressant à faire. merci

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    Maman raconte

    Quel plaisirs de lire ce retour dans le passé !

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci beaucoup

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    Cristina

    Elle m’a l’air très heureuse cette vie pour l’enfant que tu étais! ça fait réfléchir sur ce qu’on offre de plus et ce dont on prive les enfants on vivant dans des appartements, en courant tout le temps…belle journée!

    [Reply]

    Eve Reply:

    exactement, c’est pour ça que je trouve important pour les enfants d’aller là bas pour qu’il comprennent un peu plus !

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    Camille legoline

    Superbe photo et récit très touchant!
    Je me pose de plus en plus de questions sur ce qu’on donne et offre aux enfants sans cesse… De peur qu’ils ne manquent de quelque chose… Et pourtant avec beaucoup moins on s’amusait énormément enfant…
    Ton récit me rappelle mes vacances dans le jura suisse chez mes grands parents… Des journées entières a être occupé à courir partout…

    [Reply]

    Eve Reply:

    oui c’est un peu ça, c’est pour ça que je trouve important de les emmener souvent là bas et de leur expliquer « l’autre vie », celle que j’ai connu.

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    barbara (suisse)

    un plaisir à lire. la vie à la campagne, pas toujours facile (pour les parents sourout!!) mais les enfants ont surement un  » plus »…beaucoup d’imagination, jouer avec rien (mais les dinettes avec les feuilles…c’est vraiment beau!), la simplicité et les rituel (aussi chez nous le dimanche collier du batême pour aller à l église…)…mais tu sais? je préfère tout ça, vraiment…aujourd’hui les enfant ont si beaucoup de choses…même si on cherche de limiter/eviter ils sont entouré de si trop, trop choses et pas- toutes- indispensable…

    joli billet. joli photo souriante. saluti!

    [Reply]

    Eve Reply:

    Oui ils ont souvent trop on est bien d’accord, a noël et aux anniversaires c’est le strict minimum !!

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    Virginie Nouleti

    C’est intéressant à lire! A quel moment cela a changé alors? Ton blog est très agréable mais très axé sur les looks souvent chers, et tes enfants semblent très gâtés, tu multiplies les partenariats. Ne regrette tu pas une certaine simplicité?

    [Reply]

    Eve Reply:

    Je comprends ce que tu veux dire. Tu sais je ne pourrais pas avoir la même vie à Paris et à la campagne. Mes parents ne fêtaient pas les anniversaires, je n’ai jamais soufflé une bougie étant gamine et je portais les fringues de mes frères. ll me parait difficile de vivre aujourd’hui à Paris avec cette même simplicité où les enfants sont invités à pleins d’anniversaire et où les filles ne jurent que par les tutus. Alors c’est vrai je fais des grosses fêtes d’anniversaire, alors c’est peut être une façon pour moi de donner à mes enfants ce que je n’ai pas eu et que j’aurais aimé avoir ?
    Quand aux partenariats dont tu parles, il ne me semble pas en faire beaucoup. j’imagine que tu parles des vêtements offerts ? Alors c’est vrai il y a eu les manteaux IKKS un peu cher, mais le reste est pour moi très correct. Mais ton commentaire est intéressant et ça me fait réfléchir, je n’ai pas l’impression d’habiller mes enfants avec du « cher », j’achète beaucoup chez kiabi, la redoute, et chez les copines en vide dressing, après j’essai de me faire plaisir parfois avec une ou 2 très belles pièces de qualité.
    Et puis je retourne très souvent chez mes parents, j’explique les choses aux enfants, ils ont peu de cadeaux à leur anniversaire et à Noël car je ne supporte pas l’overdose.
    Merci en tout cas pour ton commentaire sincère, ça fait ouvrir les yeux sur certaines choses qu’on ne voit peut être plus. A bientôt

    [Reply]

    Nathalie Reply:

    je t’avoue Eve, que cela me fait le même effet. Surtout quand tu dis pour Kiabi et La Redoute alors que tu fais la pub pour eux…pour que des filles comme nous achètent, un peu comme les liens à côté. Mais bon soyons clairs, je ferai pareil si je pouvais. C’est juste que je crois que tu es très loin de cette petite fille sur la photo

    [Reply]

    Eve Reply:

    Je suis très loin d’elle « dans les faits », je n’ai pas choisi d’être agricultrice comme mes parents mais plutôt d’aller travailler sur les champs Elysées. Mais je sais d’où je viens, l’éducation et la vie que j’ai eu son bien là dans ma tête et raisonne tous les jours en moi pour apprécier encore plus ce qui m’arrive. J’ai envie de profiter aujourd’hui de ce que je n’ai pas eu gamine, je prends ça comme une chance, et je le répète tous les jours à me enfants.

  • Répondre décembre 16, 2014

    Virginie

    Et puis maintenant tu prends le métro, tu portes du vernis à ongles et tu travailles devant un ordi. Ca doit faire tout drôle à ta famille cette « nouvelle vie » et les moments là bas doivent être encore plus précieux à tes yeux. C’est chouette de se rappeler de moments comme ça ! Je vais essayer tiens ;)

    [Reply]

    Eve Reply:

    Oui c’est exactement ça ! Ils ne comprennent pas toujours ce que je fais exactement là bas, j’essai de leur montrer. Et oui j’adore retourner là bas et les enfants encore plus.

    [Reply]

  • Répondre décembre 16, 2014

    lesreloux

    je comprends le comm et le questionnement de Virginie un peu plus haut, beaucoup de blogs de filles « en vue » ne sont que des vitrines et des pubs mais le tien est beaucoup plus que ça, il est de loin l’un de mes favoris, car le ton est juste, la photo belle et les sentiments vrais !
    merci Eve pour tes jolis billets pleins de douceur !

    [Reply]

  • Répondre décembre 17, 2014

    Camille

    j’ai du écrire mon commentaire dans ma tête et oublier de le poster. Merci merci pour ce joli cadeau que tu me fais là. Lorsque les photos sont rares elles n’en sont que plus précieuses.
    Moi je ne crois pas que tu te sois éloignée de la petite fille que tu étais. Pour la très simple raison que l’éducation que tu as reçue raisonne en toi. Pour te côtoyer dans la vraie vie, je sais à quel point tu considères que ce qui t’arrives avec le blog, les cadeaux, les jolies événements sont une très grande chance. Tu n’es pas de celles qui prennent tout cela comme un dû. Tu savoures ces jolis moments avec les yeux émerveillés que tu avais certainement enfant. Je t’embrasse comme je t’aime. Tendrement.
    Camille

    [Reply]

  • Répondre décembre 17, 2014

    Milie

    Oh les jolis souvenirs ! En tous cas, tu es devenue une belle personne que je suis ravie d’avoir rencontrée !

    [Reply]

  • Répondre décembre 19, 2014

    solenne

    c’est fascinant cette différence entre ton mode de vie de petite fille et d’aujourd’hui !
    on a envie de savoir à quel moment tu as décidé que tu vivrais en ville, comment tu as eu envie de faire ton métier, de devenir une vraie parisienne, et tout et tout !

    en tout cas ça fait une vie bien remplie tout ça ;)

    [Reply]

  • Répondre décembre 23, 2014

    Anaïs

    Moi, j’ai un peu l’impression que tu n’étais pas si heureuse que ça à te lire… (je dis bien, une impression)
    P

    [Reply]

    Anaïs Reply:

    Oups, foirage de mac !
    Je disais donc…
    On dirait que ce n’était pas trop l’éclate. C’est pour cela que tu as choisi une vie totalement opposée?
    Mes grands-parents avaient une ferme (mon grand-père de 92 ans y vit toujours et a passé le relais à mon oncle l’an dernier même s’il n’arrêtera jamais vraiment).
    Moi, je n’y allais que pour les vacances et j’en garde de si beaux souvenirs….

    [Reply]

Leave a Reply

Notify via Email Only if someone replies to My Comment