QU’IL PLEUVE OU QU’IL NEIGE

Je suis une fille de la campagne. Celle qui a grandit dans les champs et les cabanes de foin. Celle qui avait peur de la ville et des immeubles. Celle qui aurait du rester chez papa et maman et épouser un fermier.
Et puis je suis parti « à la ville » comme dirait mes parents. Et pas n’importe laquelle. Cela fait maintenant plus de 15 ans que je vis et travaille à Paris.  Combien de temps resterons nous ici ? Est-ce dans cette ville que je veux voir grandir mes enfants ?
J’ai ce besoin de vert et de nature. Besoin d’entendre le merle siffler dans le jardin de bon matin. Besoin de voir la rosée blanche sur l’herbe verte.
Parfois je ne tiens plus, comme si j’avais besoin de ma dose. « Chéri, faut qu’on aille chez Mamimone, je l’appelle on y va le week-end prochain ! » Et après c’est repartit pour quelques semaines avant que la crise ne revienne.
Alors oui on peut faire pleins de trucs avec les enfants en appartement à Paris, on peut aller voir des expos aussi après 2 heures de métro aller retour. Mais j’ai ce besoin de vert. Qu’il pleuve ou qu’il neige. Je suis comme un chien qu’il faut qu’on sorte.
Dimanche dernier au beau milieu de la partie de carte je me suis levé. « J’ai besoin de prendre l’air on y va ? » Souvent Louison me suit. Parfois Marius et le brun aussi. Et c’est parti pour une balade à 4 sur les bords de Marne. Ahhhhh voilà les canards et les rats, je me sens déjà mieux. Tu le sens l’air frais là ? ce rayon de soleil sur ta joue ? hein ?
Et tu entendu les claxons ? non ? moi non plus.
Bientôt l’air va se réchauffer et les magnolias vont pousser. Les champs de colza vont fleurir pour notre plus grande joie. Les cerisiers vont fleurirent et l’odeur de Mimosa va remplir la maison.
De toute manière je n’ai pas attendu le printemps. J’aime la pluie et la neige, les bottes dans les flaques d’eau et la neige froide sur ma joue. Qu’il pleuve ou qu’il neige. Rien n’arrête une normande en manque de nature.

besoin-vert-06
besoin-vert-02
besoin-vert-04
besoin-vert-05    besoin-vert-03   besoin-vert-01

27 Comments

  • Répondre mars 4, 2015

    Celine

    Eve la normande en manque de nature, mais Louison la princesse en manque de châteaux on dirait !

    [Reply]

    Eve Reply:

    hihi

    [Reply]

  • Répondre mars 4, 2015

    miss thelma

    Dans je ne sais quel livre lu il n y a pas très longtemps il y a une dame qui dit à une jeunette  » qu elle n est pas encore assez vieille pour regarder le temps avant de sortir  » …
    Et la je M étais dit que parfois je faisais trop ma  » vieille  » ;0)
    Tu as raison de profiter de l air ça fait un bien fou!

    [Reply]

    Virginie Reply:

    haha, je repenserai à cette phrase tiens ;)

    [Reply]

  • Répondre mars 4, 2015

    matinbonheur

    La semaine on prend un bol d’air au parc mais le weekend je motive ma tribu et on file se balader à la campagne!

    [Reply]

    Eve Reply:

    trop bien

    [Reply]

  • Répondre mars 4, 2015

    Magali

    J’ai ri quand tu as parlé des canards et « des rats »?? Ha ha
    Tu as raison, moi je suis pareille, il me faut ma dose de campagne, mais bon je sais Ô combien que Paros peut-être étouffante, plus qu’à Bordeaux en tout cas…

    [Reply]

    Eve Reply:

    hihi, on a vraiment regardé les rats :D

    [Reply]

  • Petite, j’ai toujours voulu habiter en ville et je l’ai fait a 23 ans, et j’ai beaucoup aimé ça.
    La vie, cette farceuse, m’a pourtant ramené a mon point de départ, a la campagne, parce que moi aussi je suis une fille de la campagne, mais moins verte que la tienne.
    Du coup souvent j’ai comme toi envie de vert, besoin d’herbe, de pré et de vaches ce qui ici ne court pas la plaine d’ou mon besoin de montagne, d’Aveyron ou d’Auvergne. Et j’irai en Normandie un jour, ça c’est certain !

    [Reply]

    Eve Reply:

    hey hey ;)

    [Reply]

  • Répondre mars 4, 2015

    Marjoliemaman

    Ces bords de Marne, je les ai arpentés durant 5 ans et on adorait nos promenades dominicales pour dire bonjour aux ragondins…Bonne promenade à vous <3

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    laura

    oh j’adore!
    mon chéri est pas comme ça… moi un peu mais j’ai du mal avec la pluie ahah
    pourtant seule je sors mais avec mon fils de 20 mois j’ai du mal et pourtant :)

    toujours de superbes clichés, une très jolie famille :)
    et de beau texte toujours très doux

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    Cé Créations

    C’est beau ce que tu écris….
    dis moi, ce ne sont pas les bords de Marne de Maisons-Alfort ??? héhéhé (si j’ai bien reconnu et que je ne me suis pas trompée, on a les mêmes balades ! ;-)
    @bientôt

    [Reply]

  • Moi je suis de la banlieue parisienne… Mais j’ai aussi ce besoin de verdure ! Un peu comme toi, on sort tous les weekends, et moi le mercredi avec la petite. Dans ma proche banlieue, on a déjà la chance d’avoir un immense parc juste a coté et un autre encore plus énorme (la courneuve) a 10mn de voiture… Et des escapades chez mes BP et chez des copains. Ce qui est bien en hiver c’est qu’il n’y a personne… ;-))

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    Lily Ciboulette

    Comme je te comprends! J’ai passé 3 ans à Paris pour le travail et je suis rentrée en Bretagne pendant ma première grossesse. Je n’envisageais pas d’élever mes enfants en ville… Ici, on a non seulement la mer et la verdure mais culturellement, il y a beaucoup d’expos et de spectacles de qualité pour les enfants. Je ne regrette pas Paris… à part pour le shopping parfois, on ne se refait pas ;-)

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    Alice JOIN

    Décidément on dirait que les normandes sont des filles de plein air :)

    Il N y a que le crachin qui me fait renoncer mais impossible d envisager une journée sans prendre l’air. .. comme si j allais étouffER.

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    MissBrownie

    J’aime le vert de la nature.
    D’ailleurs on habite à la frontière de Lille, juste à 2 pas de l’A1 et pourtant dans notre petit clos, il y a du vert, et même beaucoup de merles, puis des mésanges, des rouges-gorges et un pic-vert est venu dans notre petit jardin.

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    Cristina

    oh comme je te comprends…avec en plus, le fait d’être née à Rome et d’avoir beaucoup de mal à m’adapter au manque de soleil…au secours!!!

    [Reply]

  • Répondre mars 5, 2015

    barbara (suisse)

    qelles belles photos! on dirais même pas que vous avez la ville si proche, en regardant ces images! je te comprend, il me faut du vert…un arrosoir, des fleurs, des plants à fruits pour en faire de la confiture, des feuilles a ramasser… pluie ou soleil… dehors! et maintenant que mars est arrivé, 80% de la journée je suis dehors, jusq’au prochain novembre ;) mais de temps en temps il me faut ma dose de ville…une fois par anné, une grande ville (j’éspêre Paris cet autumne…) ;) saluti cari:)

    [Reply]

  • Répondre mars 6, 2015

    Meugleu

    Ton article me parle carrément même si je ne suis pas une fille de la campagne. J’ai toujours vécu en banlieue Parisienne (à part une parenthèse de quelques années à Reims) et je me dit de plus en plus que cette vie est décidément trop speed. Bon il faut dire que je bosse à plus d’1h de chez moi et que ça ne facilite pas les choses. Mais parfois je me dis comme tout le monde que l’herbe est plus verte ailleurs. Pas sûre qu’on saute un jour un le pas…

    [Reply]

  • Répondre mars 6, 2015

    monarbremagique

    moi aussi maman parisienne et originaire de la campagne, pas facile tous les jours, malgré l’habitude et les plaisirs de cette ville

    [Reply]

  • Répondre mars 8, 2015

    séverine

    et moi qui rêve de ballade dans les champs, de l’odeur d’humus des sous bois, et d’aller chercher les champignons ou les premiers perce neige…et je me dis que mes enfants plus tard si ils ne vivent plus sur une île du pacifique….révérons de ses odeurs et de ses paysages…j’aime lire tes articles qui ont parfois un effet madeleine de proust sur moi…que je donnerais cher pour que la téléportation existe ..bonne semaine à toi

    [Reply]

  • Répondre mars 9, 2015

    jesussauvage

    Très joli texte…et les enfants ont « l’air » d’accord! ;)

    [Reply]

  • Répondre mars 9, 2015

    Julie

    Les larmes vacillent sur le coin de mes paupières. J’accuse les hormones… A la lecture de « Rien n’arrête une normande en quête de nature » j’ai craqué…
    Je vis dans uen banlieue bétonnée depuis 7 ans va-t-on dire. Enceinte de mon premier enfant, arrivant dans le milieu de mon troisième mois, je me pose la question de qu’est ce que je fais ici… dans le béton… moi qui ai grandi en campagne, qui aime tant l’odeur de l’herbe et de la paille… Ce n’est pas ce que je veux pour mon enfant… Alors j’espère du fond du coeur retrouver un peu tout ça très vite… Mais on ne peut rien promettre, l’avenir est trop flou…
    Une normande en quête de nature, Une blogueuse anonyme, Julie

    [Reply]

  • Répondre mars 9, 2015

    Julia

    Ohhh mes tes bords de Marne sont ceux de mon enfance!!! Un peu d’air c’est toujours bon à prendre surtout à Paris… J’y suis née et y ai vécu 32 ans, exilée à Nantes depuis quelques mois, je ne regrette pas mais je crois que j’aimerai quand même toujours Paris et même sa banlieue ;)

    [Reply]

  • Répondre mars 9, 2015

    Julia

    Euhhh « mais tes bords de marne » pardon

    [Reply]

  • Répondre mars 13, 2015

    Marie

    Hé hé fille de la campagne un jour, fille de la campagne toujours ! Comment crois-tu que je me sois retrouvé avec un poulailler ;-) ?!
    Pourtant j’ai vécu 10ans en hyper-centre (Toulouse) et c’était génial, mais tout comme toi j’avais ce besoin viscéral de m’échapper régulièrement !
    C’est en déménageant en Normandie que je suis redevenue campagnarde et j’ai adoré cette région…Tellement belle ! bise !

    [Reply]

Leave a Reply

Notify via Email Only if someone replies to My Comment