J’AI COMPRIS MAMAN

maman-compris

Il m’a fallu du temps pour écrire ce billet là (en brouillon depuis des mois), j’avais tenté une ébauche pour la fête des mères, puis rien.

Ce n’est pas facile de se dévoiler, d’exprimer ses sentiments là comme ça.
Je suis plus à l’aise avec les images qu’avec les mots, tu l’auras compris :)

Et puis d’autres le font beaucoup mieux que moi.
Mais je tenais à le faire pour elle, pour ma maman… Même si je pense qu’elle ne lira jamais ce post .
Ma mère a eu 4 enfants, le premier à 18 ans, la dernière (moi) à 27 ans.
J’ai 36 ans, 2 enfants en bas âge.
Ma mère travaillait à la ferme, sans nounou, sans aide.
Je travaille dans un bureau, j’ai une nounou et parfois même une femme de ménage.
Mon père n’a jamais changé une couche ni même fait cuir des pâtes .
Mon conjoint m’aide beaucoup.
Ma mère n’a pas connu les jours de repos, les vacances, et n’a jamais pris l’avion.
J’ai des RTT, je suis allé en Chine, au Japon, aux états Unis, au Mexique, en Afrique…
Je suis fatiguée, débordée, dépassée par ce rythme quotidien, le boulot , les enfants, la vie…
Ah !
J’ai compris beaucoup de chose avec l’arrivée de mes enfants, j’ai compris tout ce que ma maman a enduré pour nous. Quand elle rentrait de maternité avec moi son quatrième enfant sous le bras, sa deuxième césarienne de 30 cm de long et qu’elle retournait dans l’étable sans broncher.
Quand elle devait s’occuper de nous après une longue journée dans les champs, qu’elle devait nous laver, nous nourrir.
Quand elle avait personne pour nous garder en journée et qu’il fallait trouver des solutions.
On était où nous ?
Et bien on attendait, dehors dans la 4L avec nos gros pulls et nos bonnets. Ma mère nous surveillait du regard pas l’entrebâillement de la porte de l’étable.
Et moi je pleurais, forcément j’étais encore un bébé. Mon grand frère était là pour jeter un œil aussi…mais il râlait un peu, je comprends.
Je n’ai aucun souvenir de ça , c’est lui et maman qui me racontent des fois.
Puis en grandissant je ne voyais toujours rien, de cette vie difficile, cette fatigue qu’avait maman.
On l’aidait comme on pouvait pour la vaisselle ou pour la cueillette des haricots. Pendant ce temps mes copines partaient au ski en famille avec leur barbies sous le bras.
Et moi j’étais là, à la campagne dans ma cabane de paille, et j’étais bien.
Puis en grandissant je râlais : « maman c’est pas possible de vivre dans ce bazar là, regarde moi ça ! »
Oups
Ma mère a pleuré, en cachette mais je l’ai vu par la fenêtre.
Mais pourquoi j’ai dis ça.
Bien sur ma sœur était complice elle aussi, même si on se crêpait le chignon .
Ma pauvre maman, pourquoi j’ai dis ça ? Pourquoi je t’ai fait pleurer maman alors que tu faisais tant pour nous.
C’est difficile d’en parler encore aujourd’hui et j’en pleure rien qu’en écrivant ces mots.
Pardon, pardon maman.
Tu sais j’ai compris maintenant, 30 ans après (mieux vaut tard que jamais) j’ai compris beaucoup de choses en grandissant et en devenant maman à mon tour. J’ai compris tout ça tu sais ! Le ménage, les courses et ce quotidien à la ferme sans aide et sans une seule journée de repos. A chaque moment de doute ou de faiblesse je pense à toi et à ta vie, ça me donne de la force et du courage pour ne pas me plaindre.
Profites de ta retraite et reposes toi bien maintenant.
Je t’embrasse fort.
* page gauche du carnet : ma maman à droite avec moi dans les bras
** page droite du carnet : moi en haut, mes frères et sœur en bas

113 Comments

  • Répondre décembre 5, 2013

    Virginie

    C’est dur de se livrer comme cela en effet, mais c’est magnifique. Tes mots me touchent et je ressens la même chose que toi. On n’avait pas de ferme et on était « que » 3 mais maman a tout géré quasi seule aussi. Quand je vois comme elle m’aide aujourd’hui, je sens qu’elle essaie de faire en sorte que mon quotidien ne ressemble pas au sien plus jeune.

    [Reply]

    Eve Reply:

    Tu vois elle t’aide encore…ahhh nos supers maman !

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    camille

    <3 vraiment vraiment j'espère que ta maman lira ces mots. c'est une très belle déclaration, Et du peu mais déjà beaucoup que l'on se connait, tu as l'air d'avoir sa force. et c'est certainement le plus beau cadeau qu'elle t'ai fait. bien mieux qu'une poupée barbie.
    Je t'embrasse fort.

    [Reply]

    Eve Reply:

    oui tu as surement raison ! merci ma caille

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Féelyli

    Ton billet est très touchant, j’ai la larme à l’oeil. En te lisant, j’ai l’impression que ta maman a eu la même vie que ma grand-mère …

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    DeboBrico

    C’est tres bien écrit, c’est tres beau. C’est une bel hommage à ta maman.

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Mel H

    Ah ben voila je pleure! Cela me touche car même si ce n’est pas pour les même raisons que toi, je me suis fait la même reflexion que toi, il y a quelques mois. En tout cas tu es courageuse de l’écrire, de le dire, moi je n’y arriverais pas.

    [Reply]

    Eve Reply:

    c’était pas facile qd mm… bon courage à toi, j’éspère que tu trouveras la force

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Bumcat

    Faut que ta maman lise ça oui
    Ah tu m’as fait chialer!

    [Reply]

    Eve Reply:

    ahhh sorry, pas facile pour moi non plus. Merci Sophie, bisous

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Anouk

    Mon 1er commentaire sur ton blog pour te dire à quel point ton billet m’a émue, autant qu’il m’a fait du bien. Je suis seule avec mes enfants, je travaille énormément (je suis infirmière libérale), je rentre souvent tard le soir, et je préfère consacrer mon temps libre à mes fils plutôt qu’au rangement et au ménage. Résultat des courses mon appartement est souvent bordélique et rarement nickel, et je culpabilise énormément. Quand j’entends mes enfants me dire « On est bien chez nous maman », tout à coup j’en ai les larmes aux yeux, et te lire ce soir a eu le même effet sur mes glandes lacrymales.

    [Reply]

    Eve Reply:

    Ohhh alors d’abord je suis ravie que mon billet t’es donné envie de m’écrire et ensuite tant pis pour l’appart en désordre, on a qu’une vie et les enfants grandissent si vite.
    A bientôt et merci

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Aurélie B

    Magnifique témoignage … Je pense aussi que tu devrais, un jour, le faire lire à ta maman, tant qu’il en est encore temps …

    J’ai également la chance d’avoir une maman formidable et leurs galères ont fait de nous des femmes plus humaines, plus tolérantes peut-être …

    En tout cas tu m’as ému aux larmes (on va mettre ça sur le compte des hormones) !

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    céline

    ben c’est malin, tu m’as fait verser des petites larmes… très très touchant et émouvant ! et oui, quand on est maman à notre tour, on comprend mieux certaines choses… Merci pour ce beau texte !

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Estelle

    En larmes a la fin de ton billet…
    C’est fou comme on comprends tout une fois qu’on est maman comme elles. Ces combattantes. Ici aussi maman nous a quasi élevés seule mon papa travaillant dans la restauration 6 jours sur 7.
    Elle nous a tout dédié en s oubliant parfois même trop je pense…
    Et nombreux sont les regrets des mots durs qu’une ado a pu lui sortir…

    Merci Eve pour ce post
    Et j’espère que ta maman le lira. A défaut tu devrai lui offrir ce billet a Noël

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Sophie

    ok je sais , je suis sensible .mais tes mots m’ont fait pleurer . ta maman peut être fière de ce qu’elle t’ a transmis : ta force, ta pudeur, ta générosité . on ne nait pas mère , on le devient . encore plus ce soir en lisant tes mots si touchants . <3 <3 <3 ( c'est bien aussi une Eve qui se livre …)

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Day Morgane

    Merci pour ce texte si touchant.
    Je ne suis pas émotive et pourtant j’ai versé ma larme.
    Être maman c’est s’oublier un peu, voir beaucoup au profit de ses enfants.
    Tout leur donner et prendre en dernier lieu ce qu’il reste.

    Ta maman peu être fière d’elle et de toi.
    Merci
    Je t’embrasse

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    la quiche

    Faut qu’elle le lise ta mère ce billet, elle sera fière de toute cette force qu’elle t’a transmise. Mais toi ne t’en veux pas de ne pas avoir compris avant, comment le pouvais-tu ? L’important c’est tout ce que tu fais maintenant pour elle.
    Tu me fais penser que j’ai deux ou trois « petites » choses à dire à ma mère aussi ;)

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Elise

    Parfois comprendre prends plusieurs années, mais il n’est jamais trop tard.
    Si ta Maman tombait sur ce billet, elle serait surement bien émue, et récompensée .
    Plein de bises <3

    [Reply]

    Eve Reply:

    des bises aussi Elise, merci

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    AnneSoA de Bullabébé

    Du portrait que tu dresses de ta maman, j’aperçois ma belle-maman, que la vie a parfois malmenée mais qui reste toujours prête à se plier en quatre pour nous encore aujourd’hui. Un amour et une dévotion sans faille, presque démesurée parfois, à en oublier son bonheur et sa vie à elle. Mais qui apporte beaucoup plus que toutes les barbies et les séjours au ski du monde.
    Embrasse-la bien fort ta maman <3

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Arc En ciel

    quelle belle personne ta maman! je pense qu’elle aimerait lire ce billet

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    minutedefille

    Tres émue aussi, on ne comprend qu une fois maman… garde cette force et oui fais le lire à ta maman! Merci pour ce partage. .

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    jusqu à la lune

    Tellement vrai… Tu m’as mis les larmes aux yeux…

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    alameresi

    Super touchant ce billet !

    [Reply]

  • Répondre décembre 5, 2013

    Madame Ordinaire

    Ton texte est très touchant et si tu n’oses pas le lire à ta mère, peut-être juste lui dire les quelques mots de la fin… C’est si important de dire ces choses là quand il est encore temps.

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Alice

    gloups, comme ton post est touchant…
    que nous sommes ingrats et aveugles petits…
    Et moi qui défendais bec et ongles un Papa violent, alcoolique et destructeur contre une maman qui faisait juste ce qu’elle pouvait pour survivre et protéger ses propres enfants…
    Elle nous a élevés seule et bon sang ce que ça a dû être dur. Comme toi j’ai la boule dans la gorge, comme toi toutes les excuses du monde ne changeront rien et pis, je pense qu’elles nous ont déjà pardonné depuis des millénaires ;)

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Miss thelma

    Opération yeux mouilles réussie! :0) si vous vous y mettez a 2 avec Camille ça va devenir difficile hein! :0) non sérieusement très bel article … Peut être que ça vaudrait le coup de transformer ça en lettre pour ta maman non?
    Et c est marrant hier je pensais a ça justement ; aux femmes d il y a quelques années qui avaient plusieurs enfants et qu on n entendaient pas « broncher »… Est ce qu elles étaient heureuses? Est ce nous qui nous rajoutons trop de pression a vouloir être bien sur tous les champs? Bref… Bravo a ta maman ( et a mes grand mères)

    [Reply]

    Eve Reply:

    Oui peut être qu’on en demande trop, avec la condition de la femme qui a changé on est devenu exigente aussi… mais on nous en demande trop…c’est un cercle vicieux.
    Merci , bises

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Sab lace Factory

    En effet c’est rare que tu te livres comme ça, mais sincèrement c’est beau ce que tu dis. Elle peut être fière de toi tu es une belle personne. Ne t’en veux surtout pas je crois que l’on a toute était pareil et aujourd’hui avec l’âge et la maternité on comprend… Je t’embrasse fort

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Charlie les Yeux Bleus

    Toi aussi tu sais écrire et tu m’as émue :)
    J’espère que ta maman passera par là ou qu’un lutin du Père Noël tu enverras tes mots.
    Des bises !

    [Reply]

  • Tellement vrai…

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    yeahyeahgirl

    oh la vache comme c’est beau … je pleure comme une madeleine, mais si quelqu’un arrive je dirai que c’est le rhume. c’est vraiment beau, brut et simple. J’espère que ta maman le lira.
    Quelle femme courageuse … c’est vrai que d’un coup, j’ai un peu honte de dire que je suis souvent fatiguée … Gros bisous

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    l'ange Mimosa

    Je suis très émue par ton texte… très touchant… Merci de partager ça avec nous…

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Contes Graphiques

    oh là là, les larmes de bon matin, mon dieu, que va dire mon client. Merci Eve pour ces mots, je suis sûre que ta maman le sait tout au fond d’elle. Merci de nous faire partager ces émotions, je sais à quel point c’est difficile de se dévoiler sur la toile… On croit connaître mais en fait on ne connaît rien. Belle journée et bon week-end.

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Méloé

    C est bien vrai et tellement bien dit ! A nous aussi de rendre a nos mamans ce qu elles nous ont donné quand elles en auront besoin !

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Gaelle

    je pleure aussi … nous aussi , on était 4 enfants … et comme je te comprends … je me retrouve … <3 <3 <3

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci Gaelle ♥

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Wafa

    Quel joli texte merci de le partager avec nous. Ma mère a travaillé en usine toute sa vie et sa vie ressemble un peu à celle de ta maman. J’ai un peu honte quand je râle et que je sombre de fatigue mais notre vie est différente et nous avons eu nos enfants plus tard ça joue aussi.

    [Reply]

    Eve Reply:

    Oui ça joue bien évidemment…mais ça fait relativiser qd mm.
    merci Wafa

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    eliabar


    (parce que là, j’ai juste très envie de te serrer dans mes bras)

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci ma poulette ♥

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Lillirouge

    Joli billet, bravo, c’est pas facile à écrire. Bon week-end,

    [Reply]

    Eve Reply:

    merci bcp

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    vanessa

    Si je connaissais ta maman je lui soufflerais à l’oreille d’aller voir ici tes jolis mots …

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Cocotine

    Ce sont de jolis mots à aller déposer au creux de l’oreille de ta maman je pense, en apportant un paquet de mouchoirs et des chocolats ;) Tes mots m’ont en tout cas beaucoup émue, j’ai moi aussi dit des choses blessantes à ma maman, elle aussi m’en a dit…

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Anne-Laure

    C’est beau, cela fait rouler des billes chaudes sur les joues. Je suis sure que cela ferrait énormément plaisir à ta maman de lire tes mots. Peut être que imprimer ce billet et le glisser dans une enveloppe pour lui offrir. Bises

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Toute Petite

    C’est drôle comme on comprend ses parents tout doucement en grandissant, qu’on accepte mieux leurs choix et qu’on se rend compte combien leur modèle reste important… Très bel article, plein d’émotions! (et moi je ne suis pas maman mais je suis marraine d’une toute petite fille depuis ce matin!)

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    madamezazaofmars

    J’ai ma maman tout près de moi chaque jour. Elle m’aide beaucoup mais je sais que parfois je suis injuste avec elle, ou que je ne lui montre pas assez que je l’aime.
    Merci pour ton article émouvant, qui touche et remet les idées en place aussi

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    san0707

    C’est beau !

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Marie

    Tu sais, il n’est jamais, jamais trop tard pour demander pardon. Et je crois que vous en sentirez aussi bien l’une que l’autre même si ce sont des mots difficiles à dire, même si ça s’est passé il y a longtemps. Si toi tu n’as pas oublié, elle non plus. <3
    Une bien jolie déclaration en tout cas <3

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Aurore

    Encore un bien joli billet, tu rends ici un bel hommage à ta maman et à toutes ces femmes qui ont su tout gérer d’une main de fer et vous rendre heureux. C’est super d’arriver à lui dire ce que tu ressens , elle a l’air géniale et si courageuse, je me dis souvent que je me plains pour rien et ton billet permet de relativiser.

    J’aime beaucoup ta description et les photos sont très jolies, de plus les souvenirs dans la 4L peuvent parler à beaucoup d’entre nous..
    Tu dois être si fière, j’espère pour toi que ta maman viendra lire ce billet car elle mérite de lire d’aussi jolis mots.

    Des bisous et belle journée

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    julia

    quel beau texte ! c’est pas facile de se livrer comme ça ! tu peux être fière de ta maman elle t’a transmis toute cette force qui te pousse aujourd’hui ! c’est beau ! faut qu’elle lise ce texte !
    oups j’ai versé ma larmette ! <3

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Creations Nomades

    Aaahh! je pleure aussi! Je partage tellement ton ressenti, alors que je viens d’être maman à mon tour… Merci pour ces si jolis mots, plein de poésie et d’émotion.

    On va lancer une pétition pour que tu fasse lire ces mots à ta maman, elle le mérite vraiment.
    C’est une façon de se faire « pardonner » de tous nos mots durs quand on dit « tu avais raison maman », ça n’a pas de prix et reste le plus beau des cadeaux!

    Saranena

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Armelle

    Votre maman devrait lire ce magnifique texte, si touchant (j’ai pleuré en le lisant).

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    sheli29

    Je suis très émue par ton billet et je n’ai qu’un mot à te dire: surtout, DIS-LUI ce que tu ressens.
    J’ai attendu pour parler à ma mère parce que je pensais que j’avais le temps, j’étais fière et têtue… et un jour le téléphone a sonné, ma mère n’était plus. Je regrette mon attitude chaque jour.

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Géraldine

    C’est marrant, j’ai 36 ans, dernière d’une lignée de 4.
    Ma mère m’a eu à 27 ans et travaillait aussi à la ferme dans les mêmes conditions…et moi je voyais les choses comme toi et aujourd’hui je les vois aussi comme toi… après être devenue maman de 3 enfants de 1,5 à 5 ans.
    Je ne doute que ta maman ait compris qu’aujourd’hui, toi aussi, tu as compris sa vie…

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    segolen

    J’en ai la gorge serrée… Je me dis la même chose et me rappelle toutes ces fois où je lui hurlais, ado « jamais, jamais je ne serai comme ça avec mes enfants !! »
    Et pourtant, aujourd’hui, je me demande encore comment elle faisait…

    [Reply]

    Eve Reply:

    qu’est-ce qu’on peut être dur enfant…

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    kat

    Très beau, très touchant…Moi aussi ma mère s’est demené pour que nous ne manquions de rien, à aller bosser à l’autre bout de la banlieue.Fortes nos mamans !

    [Reply]

    Eve Reply:

    ça oui !!! merci

    [Reply]

  • Répondre décembre 6, 2013

    Tatie.A

    La première fois que j’ai compris, c’est quand la sage-femme à posé grand machin sur mon ventre. J’ai compris. Compris l’amour pour son enfant et tout ce que cela implique. La joie, la peur pour lui, l’angoisse qu’il lui arrive quelque chose, les « non » entendus et interprétés comme des punitions, les règles à observer, les devoirs de la vie, les obligations et tout ce que l’on m’a inculqué. J’ai eu une révélation. J’ai tout compris. Et toutes les prises de bec, les engueulades, les pleurs, les « c’est pas juste » se sont envolés. J’ai compris que maman n’avait probablement pas fait comme elle voulait… mais comme nous toutes, elle a fait comme elle pouvait. Et une chose est sure… Elle a fait tout cela avec tout l’amour d’une mère. Inéluctable. Je pense que tu devrais lui faire lire ton post. Tu as la chance de pouvoir lui faire savoir que tu sais. C’est un cadeau inestimable.

    [Reply]

    Eve Reply:

    Oui tu as surement raison, il faudra que je trouve le courage de lui faire lire. Merci en tout cas pour ce message. Bisous

    [Reply]

  • Répondre décembre 7, 2013

    Amy

    J’ai rarement été vraiment émue en lisant un billet, et ça m’arrive aujourd’hui.:) Sans doute que le sujet me touche moi aussi. Bravo à nos mères d’avoir fait tout ce qu’elles ont pu pour nous, même si la considération ne venait pas, hélas. Je crois que c’est important de leur faire prendre conscience maintenant, tant qu’il en est encore temps, que, ça y est, on se rend compte du travail accompli.:)

    [Reply]

Leave a Reply

Notify via Email Only if someone replies to My Comment